Du Vietnam au Laos

Depuis Sapa, nous prenons un bus de nuit direction Dien Bien Phu, ville connu par de nombreux français suite à la bataille et défaite des français dans cette cuvette. Nous avons été habitués pendant tous le vietnam à des bus de nuit plutôt confortable mais il fallait bien trouver une exception ! Le voyage jusqu’à Dien bien Phu est assez sympathique. Nous avons très peu de place dans les « couchettes », c’est à dire que nous passons le voyage avec les genoux au niveau du thorax ! Claire est côté fenêtre et se prend de l’eau à chaque virage, très sympathique on vous a dit ! Puis ne parlons pas de la route… D’ailleurs il n’y en a pas, par la fenêtre on ne voit que le vide…

Nous arrivons finalement à destination vers 4h du matin ! Oui car au Vietnam les bus de nuit ne roulent pas seulement la nuit mais arrivent également en pleine nuit ! Et cette fois ci, on ne nous permet pas de finir la nuit dans le bus ! Un peu perdu dans cette ville à 4h du matin où tout est fermé, on se demande vraiment pourquoi on est venu ici. Nous voulions à l’origine visiter la ville et notamment son musée concernant la bataille de Dien bien Phu, mais nous décidons sur un coup de tête, de prendre un bus 1h plus tard pour la 1ere ville laotienne après la frontière : Muang Khua ! Une fois dans le bus, nous décidons de nous renseigner un peu sur notre destination. Le routard nous indique que c’est une très jolie route et qu’il est dommage que la frontière ne soit pas ouverte aux étrangers… Petit moment de panique, mais nous arrivons finalement à un poste frontière tout neuf ou nous pouvons passer facilement après avoir fait notre visa avec de nombreuses taxes : 1$ pour le tampon, 1$ pour vérifier que le tampon est mis, 1$ pour le policier ou encore 1$ car nous sommes samedi (c’est 2$ le dimanche)…

Après être rentré au Laos, nous arrivons assez rapidement à Muang Khua, ville très petite et plutôt jolie au bord de la Nam Ou. Le premier contact avec les laotiens se révèle bien different de celui avec les vietnamiens. Ici tout est plus calme, plus zen et bien plus lent ! On se rend compte qu’on a vécu à 100km à l’heure pendant 1 mois au Vietnam. Le Laos promet d’être plus reposant !

Nous passons juste une nuit dans la petite ville de Muang Khua, celle ci sera rythmée par de nombreuses coupures de courant. Le but de cette première étape est surtout de descendre une partie de la Nam Ou en petite barque jusqu’à la ville de Nong khiaw. Le lendemain matin, nous arrivons à l’embarcadère, nous avons à peine le temps davaler un petit dej que les sacs sont chargés sur le bateau ! Nous nous rendons vite compte que ce trajet ne sera pas de tout repos. En effet, le niveau de l’eau étant assez bas, nous traversons de nombreux rapides et le capitaine esquivera de nombreux rochers a la dernière minute. Nous apprendrons par la suite qu’il n’est pas rare que le bateau s’échoue sur les rochers ! Le paysage tout au long du trajet est magnifique et nous traversons de nombreux villages qui ne sont pas reliés par la route mais uniquement par la Nam Ou. Nous faisons de nombreux arrêts afin de déposer des personnes ou des vivres. Chaque arrêt permettra d’observer la vie du village et surtout l’amusement des enfants, plongeant dans les remous créés par notre bateau lors de son passage.

A l’arrivée dans la ville de Nong Khiaw, nous tombons par hasard sur une petite Guesthouse, proposant des bungalows en surplomb de la rivière pour une dizaine d’euros. La vue est magnifique, et nous profitons de la quiétude de ce village pour se reposer quelques jours. Durant ces quelques jours, nous louons un scooter pour visiter les alentours. Après la visite de plusieurs grottes, où s’abritaient des résistants pendant la guerre du Vietnam, nous nous apercevons au bout de quelques centaines de mètres que la roue arrière de notre scooter n’a pas apprécié le dernier chemin de cailloux. Nous nous retrouvons donc avec un pneu à plat au milieu de nulle part. Nous décidons de pousser le scooter jusqu’au prochain village, où nous utilisons ce qu’il semble être l’unique trousse à outils du village. Un gamin nous trouva une vieille chambre à air au fond d’une grange et un autre nous emmena de quoi la rafistoler. Nous voilà donc au milieu d’un village laotien en train de changer la roue arrière d’un scooter avec une quinzaine de spectateurs ! Après ce petit incident de 2 heures, nous repartons vers de nouveaux villages. Nous arrivons dans un village où nous sommes alpagués par une dizaine de locaux qui font la fête dans l’unique bar du village. Nous buvons donc quelques bières en leur compagnie et jouons les photographes pour tous les enfants du village ! Nous partons difficilement avant que le soleil se couche ! Le lendemain nous louons un Kayak pour remonter sur quelques kilomètres la Nam Ou afin de pique niquer sur une des nombreuses plages de sables blancs qui bordent la rivière. Ce petit break au sein de la ville de Nong Khiaw, nous permettra de faire la connaissance de 3 suisses bien sympathique. Nous les suivrons d’ailleurs jusqu’à Luang Prabang, profitant de leurs conseils puisqu’ils y avaient déjà séjourné.

2 thoughts on “Du Vietnam au Laos

  1. HELLO LES JEUNES, Mamé et moi revenons de croisière en méditerranée sympa mais rien à voire avec votre voyage. Continuez à nous raconter vos aventures trop cool. Pense fort à vous Bisous bisous TATA

Laisser un commentaire