Escale dans le désert vietnamien

On vous a quitté sur nos derniers jours à Ho-Chi-Minh ville, près à prendre un bus pour MuiNe que nous avons failli rater. Nous avons réservé la veille un bus assez tôt (7h30) afin d’arriver pour midi à MuiNe. Le réveil est assez difficile, surtout que nous avons profité de notre dernière soirée à Ho-Chi-Minh mais le plus dur sera pour notre grand-père de substitution. Bien que nous l’ayons prévenu la veille que nous partons tôt (ce n’est pas en pleine nuit non plus), nous nous retrouvons enfermés dans la Guesthouse : deux portes fermées à clé et deux portails également fermés à clé… Oui un peu parano notre papy ! Mais le problème c’est qu’il n’est pas au top au niveau audition alors pour le réveiller… Nous finissons tant bien que mal par le réveiller et on peut vous dire qu’il dépasse de loin ma mauvaise humeur du matin (Claire).

IMG_0257C’est donc dans la précipitation que nous prenons le sleeping bus pour MuiNe ! Sleeping bus à 7h30 du matin ? Oui au Vietnam dès que les trajets durent plus de 2h on a le droit à notre petite couchette ! Enfin installés dans le bus, nous pouvons petit-déjeuner ce que nous avions acheté la veille mais douée comme je suis et la journée s’annonçant compliquée, ce n’était pas une très bonne idée. En effet, un croc dans un Oreo, et bim un bout de dent en moins…ma dernière dent de lait…

Bon on s’occupera ça en arrivant à MuiNe si nous y arrivons un jour… Oui car pendant ce temps la, nous avons un cas de tourista aiguë dans le bus qui demande au chauffeur de s’arrêter tous les quarts d’heure…

Nous arrivons enfin dans la ville de MuiNe et nous sommes très déçus au premier abord par cette ville remplie de ressorts et de russes. Nous trouvons néanmoins, assez rapidement une sympathique Guesthouse à un prix correct ce qui était loin d’être gagné. Nous allons directement vers la plage pour se baigner car la température grimpe rapidement, enfin nous essayons car nous devons marcher près d’un kilomètre pour trouver un accès à la plage… Et oui, les ressorts ont eu la bonne idée de tous se coller et donc d’empêcher l’accès à la plage pour ceux qui ne sont pas clients de ces derniers. Après avoir enfin trouvé un accès, nous arrivons sur une plage sale, sans ombre et envahie de transats et de kite-surfeurs. Et la, nous avons le choix entre sauter cette étape ou laisser une chance à cette ville en louant un scooter et découvrir les environs. Après la matinée que nous venions de passer, nous n’avons pas envie de reprendre la route et j’ai cru apercevoir un cabinet de dentiste ! Nous donnons donc une nouvelle chance à MuiNe mais cette fois à bord d’un scooter loin de tous ces ressorts…

IMG_0094Après avoir pris un rendez-pris chez le « dentiste » pour le lendemain, nous partons à quelques kilomètres de MuiNe et nous commençons à découvrir pourquoi nous avons voulu nous arrêter ici : des dunes orangées magnifiques à quelques mètres de la mer, un paysage étonnant. Nous découvrons également une plage déserte et ombragée pour notre grand bonheur ! Première baignade sur le sol vietnamien, enfin plutôt dans la mer vietnamienne.

Le soir, nous décidons de manger des poissons grillés dans des petits boui-boui installés au long de la plage que nous avions repéré plus tôt dans la journée. On se fait plaisir et on casse le budget : un poisson de 2 kg à 3$ ! (Finalement on se fait seulement plaisir et le budget reste intact !)

Le lendemain, direction le dentiste enfin le monsieur à tout faire apparemment car en arrivant on le voit entrain de s’occuper de mettre un pied d’un petit garçon dans le plâtre. Le « dentiste » nous explique comme il peut qu’il faut arracher la dent… C’est parti pour une compresse de betadine dans la bouche pour désinfecter, quelques piqures pour anesthésier, on arrache et pour être sur que ça ne s’infecte pas on remet une compresse imbibée d’alcool à 90 dans la bouche (un goût infect en passant) ! Et voilà, plus de dent lait et ma dernière dent définitive qui pointe son nez ! Je suis enfin adulte ! On passe le reste de la journée tranquille car je suis un peu ko mais le lendemain on repart à scooter découvrir les environs !

SAMSUNG CSCAprès avoir découvert les dunes orangées, nous partons à la découverte des dunes de sables blancs. Bien que nous sachions ce que nous allions voir, nous restons ébahi devant ce paysage totalement inimaginable au Vietnam. Nous avons réellement l’impression d’être dans le Sahara !

Après ces 3 jours passés à MuiNe, nous prenons la route direction Nha Trang, citée balnéaire russe. En effet, ici tout est écrit en cyrillique même les locaux tentent de nous parler en russe. Mais pourquoi ?? Cette ville est en fait la 1ère destination russe du pays car son aéroport dessert Moscou 3 fois par jour. Vous devez vous demander pour quelles raisons nous avons fait étape dans cette ville… Le seul intérêt pour nous de s’arrêter dans cette ville est de rejoindre le père de Claire dans un train venant d’Ho Chi Minh et à direction d’Hanoi. Nous le rejoignons donc dans le train et nous nous descendrons tous à Da Nang le lendemain matin.

 

2 thoughts on “Escale dans le désert vietnamien

  1. Hello les baroudeurs, tout d’abord merci pour votre message qui nous a bien touché.
    Il était sage en effet (hélas) d’abandonner l’étape népalaise, surtout que ce matin rebelotte !! Vous irez l’année prochaine !
    Le Laddak est une bonne idée !
    Bonne route.
    Bisous – Frédérique

Laisser un commentaire