Luang Namtha & Muang Sing

Tôt le matin, nous prenons un mini-bus en direction de Luang Namtha, ville proche de la frontière chinoise. Nous mettrons 8 heures au lieu des 6 heures prévues car toutes les routes sont entrain d’être goudronnés par la Chine. Nous ferons donc plusieurs poses d’une demi-heures le temps que les routes ouvrent.

Arrivés à Luang Namtha, nous trouvons assez rapidement une guesthouse sympathique en face du marché du marché de la ville, seule attraction de la ville. Il n’y a rien à faire réellement dans la ville, mais les environs comportent de nombreux villages où vivent des tribus ethniques. De nombreux treks sont donc proposés pour partir découvrir ces villages et ces tribus. Nous décidons pour notre part de louer une moto chinoise, une superbe Zongshen rouge. Equipés de notre belle monture, nous irons découvrir le village de Muang Sing situé à 70 kilomètres. Arrivés à Muang Sing, nous avions eu dans l’idée de partir faire un trek dans la jungle avec l’office du tourisme de la ville. Mais, organisés comme nous sommes, nous n’avons pas pensé que l’office du tourisme pouvait être fermé le week-end… N’ayant loué la moto que pour 3 jours, l’idée du trek tombe à l’eau. C’est donc à moto que nous découvrons la ville et les environs. Nous roulons de la frontière chinoise à une fabrique de nouilles. Le lendemain, c’est aux aurores que nous découvrons le marché de la ville où toutes les tribus viennent chaque matin vendre le produit de leur village. Nous en profiterons pour petit-déjeuner (à 5h du matin) à base de tous les petits plats proposés, en passant par les beignets aux pommes aux raviolis farcis à la viande.  Mais nous n’essayerons ni les écureuils ni les chauves souris proposés en grillade.

Sur toute la route du retour, nous découvrons de nombreux petits villages où à chaque arrêt nous sommes accueillis chaleureusement par tous les habitants (enfants et adultes). De retour à Luang Namtha, nous décidons de partir vers la Thaïlande afin de pouvoir participer au célèbre nouvel an bouddhique.

4 thoughts on “Luang Namtha & Muang Sing

Laisser un commentaire